http://schoenelblog2.blogspot.com/ Lettre à l'Epouse 2: LPM : l’abandon de l’Etat de Droit !

dimanche 28 décembre 2014

LPM : l’abandon de l’Etat de Droit !

Le cadeau de Noël 2014 de nos hommes politiques, souligne si cela était encore nécessaire, le grand sens des valeurs démocratiques exercé par eux. La bûche de Noël aura une saveur particulière cette année, surtout si on nous la balance dans la figure de cette manière. Totalement corrompus par le pouvoir et l’argent, ils ne reculent plus devant aucune turpide ou trahison pour bafouer les valeurs qui font notre République et dont l’idée même est désormais totalement ignorée. Nombre de décisions majeures sont aujourd’hui prisent en comités restreins dans de sombres cabinets ministériels ou parlementaires, pour promulguer des lois ou décrets liberticides. Souvent élaborés en secret dans les alcôves sataniques des temples maçonniques, d’organisations plus ou moins secrètes comme le Bilerberg ou la Trilatérale, Davos ou le G20, etc. Ainsi, régulièrement un petit comité d’initié se réunit pour prendre des décisions importantes afin de remodeler une société qui correspond de plus en plus à un idéal qui n’a aujourd’hui plus rien à voir avec la démocratie.

Notre président normal avec sa République irréprochable nous le confirme une fois de plus. Nul ne devrait ignorer que les textes réglementaires les plus sensibles sont publiés au Journal officiel le week-end du 15 août ou le jour de Noël, au moment où les citoyens ont d’autres préoccupations, vacances ou réveillon. Un nouvel exemple de cette pratique est donné par le décret du 24 décembre 2014 relatif à l’accès administratif aux données de connexion, texte publié au Journal officiel du 26 décembre et qui entrera en vigueur le 1er janvier 2015. Évidemment le grand public est totalement laissé dans l’ignorance de cette nouvelle forfaiture politique qui engage une véritable trahison de la liberté individuelle.

Ce décret a pour objet l’application de l‘article 20 de la loi de programmation militaire (LPM) du 18 décembre 2013, article qui précise le cadre juridique de la procédure d’accès des services de renseignement aux données de connexion circulant sur internet. Le décret du 24 décembre 2014 crée un chapitre nouveau intitulé « Accès administratif aux données de connexion » dans la partie réglementaire dans le code de la sécurité intérieure (art.R 246-1 et s. csi). Ces « données de connexion » sont celles, « à l’exclusion de toute autre », qui permettent l’identification d’une ou plusieurs personnes, données énumérées dans les articles R 10-13 et R 10-14 du code des postes et télécommunications électroniques.

Sur le plan de la procédure de communication, le décret est largement inspiré de la loi du 10 juillet 1991 relative aux écoutes téléphoniques, loi votée à une époque où internet relevait peu ou prou de la science-fiction. Aujourd’hui, le droit positif opère une fusion entre cette procédure ancienne et la procédure nouvelle d’accès aux données de connexion. Un « groupement interministériel de contrôle » (GIC), service du Premier ministre, est désormais chargé à la fois des interceptions de sécurité et de l’accès administratif aux données de connexion. Le contrôle de l’ensemble de la procédure est pour le moins modeste. Il réside dans l’intervention de la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS). Aux termes de l’article R 246-8 csi, celle-ci « dispose d’un accès permanent aux traitements automatisés » mis en œuvre dans le cadre de ces réquisitions, c’est-à-dire un traitement recensant les demandes d’accès et un autre les données communiquées, toutes informations conservées pendant une durée maximum de trois ans. De toute évidence, ce décret s’analyse comme une forme de leurre juridique. Sa fonction n’est pas de renforcer les droits des citoyens, mais bien davantage de donner un fondement juridique à l’action des services de renseignement tout en leur laissant une large marge d’autonomie.

La LPM institue la possibilité d’une surveillance – en temps réel – sans aucun recours à l’autorité judiciaire, à la demande du 1er ministre ou de l’un des représentants. Ce texte est une rupture sans précédent avec l’Etat de Droit. La CNIL, qui n’a même pas été saisie, estime que ce texte présente un  “risque d’entraîner une atteinte disproportionnée au respect de la vie privée“. Jacques Attali, dans une tribune publiée dans le JDD, concluait son réquisitoire contre la “tyrannie de la transparence” avec cette magnifique phrase : “Ainsi meurent les démocraties.” Nous avançons, pas à pas, vers L’Etat policier.

En voulant transcrire le texte de loi qui régit les écoutes administratives en cas de soupçon de terrorisme, le texte de l’article 20 (ex-article 13) de la loi de programmation militaire est en effet allé beaucoup plus loin en y introduisant toutes les "infractions mentionnées à l’article 695-23 du code de procédure pénale", c’est-à-dire pratiquement tous les crimes et délits. Autrement dit, tous les crimes et délits seront désormais traités comme les actes de terrorisme. Toutes les personnes suspectées d’un délit quelconque seront traitées comme des gens soupçonnés de terrorisme. Tout citoyen devient un terroriste qui s’ignore. Concrètement, il deviendra possible, à partir de janvier 2015 de pénétrer dans votre ordinateur sans contrôle d’un juge si vous êtes soupçonné d’avoir téléchargé un fichier musical ou un film ou soupçonné de "fraude" ou de "piratage". Juste par la volonté d’une "autorité administrative", c’est-à-dire d’un être humain anonyme, investi d’une autorité. Il va de soi, que tout lanceur d’alerte qui dénonce ouvertement les trahisons démocratiques de nos gouvernants, seront considérés comme des terroristes, fichés et contrôlés comme tel. Des liens seront également établis entre toutes les parties qui consultent ou collaborent sur les sites ou blogs qui dénoncent toutes ces dérives totalitaires. N’importe quel acteur internet chrétien qui dénoncera une action gouvernementale antéchrist sera fiché et catalogué comme un subversif pouvant basculer dans le « terrorisme idéologique », ce qui sera une véritable inversion de valeur dont je dénonce les méfaits depuis des années.

L’Union européenne et l’euro sont par nature des entités politiques et monétaires totalement antéchrists et liberticides. Face à ces monstruosités occultes relevant d’un caractère eschatologique avéré, d’autres sataniques à l’esprit perverti par un mal qui se veut total, poursuivent l’œuvre du diable à une échelle nationale ou locale pour satisfaire au plus haut niveau les exigences de leur maître, Satan et lui seul. Une véritable pyramide démoniaque dans son essence, s’institutionnalise progressivement par le truchement de lois totalement antéchrist pour former un monde où être chrétien deviendra impossible en tant que citoyen. Les Églises « chrétiennes », catholique en tête, auront largement contribué par leur action ou inaction et manque de discernement, à contrer la montée en puissance du mal qui nous gouverne. Pire, tous ces pasteurs tièdes et indignes qui laissent leurs brebis voter pour la bête de l’Apocalypse (l’Union européenne) et sa marque (l’euro), collaborent par leur tiédeur et inaction à la montée en puissance de l’antéchrist en tant qu’individu qui prendra le pouvoir par le biais des instances européennes. Tous ces « pasteur€s » vomis de la bouche du Christ ne sont plus digne d’être considéré comme faisant partie de l’Eglise et ceux qui les écoutent s’excluent d’eux-mêmes de l’Assemblée de Dieu, car on ne peut servirent deux maîtres, il faut choisir.

Participer à un culte dans une Église dénominationnelle assujettie à la bête de l’Apocalypse est un acte de rébellion contre Dieu et prendre la sainte cène dans de pareilles conditions, reviens à partager la coupe des démons. Se baptiser dans l’eau tiède de l’Église de Laodicée ne vous assure aucun salut, au contraire, cela vous couvre d’une infamie relevant de l’apostasie. Quand le Seigneur appelle Son peuple à sortir de Babylone, ce n’est pas un conseil, C’EST UN ORDRE. Ne plus voter pour les hommes politiques qui nous gouvernent, n’est pas un conseil, mais relève du choix du royaume auquel on souhaite appartenir.

Vivre sa foi aujourd’hui, nécessite un engagement total de même intensité que celui qui prévalut dans l’Église primitive. Revenir à la Parole de Dieu et la foi apostolique une nécessité absolue. Le culte du dimanche, avec sa « sainte cène » distribuée par des pasteurs tièdes, relève d’un passé dont le présent ne peut plus se satisfaire. Il faut renverser la table et se faire violence, pour sortir du piège satanique des Églises mortes actuelles. Reformer des églises de maison pour le shabbat est LA réponse pour notre temps. Rendre à la fête de Pâque son sens premier par le renouvellement de l’alliance en Christ, c’est également rendre son sens à la fête de la Pentecôte où l’Église reçue le don du Saint Esprit. L’opposition des « pasteurs » à ces nécessaires réformes de l’Église du Christ, témoigne de l’esprit qui les anime. Car ils ne prêchent plus l’Évangile, mais pour eux-mêmes et leur chapelle. Garantir leur statut et position étant plus important que de servir dans l’humilité Jésus qui leur montra pourtant l’exemple.

L’Église apostolique a été chassée des synagogues par les pharisiens, parce qu’elle ne se fondait pas dans le moule de la tradition de l’époque. Le judaïsme de l’époque cherchant à protéger sa spécificité et le Temple de Jérusalem, avait une conception messianique du peuple juif qui était aux antipodes de celle révélée dans la Bible. Le résultat fut la destruction du Temple, de Jérusalem et même du pays. Les rabbins seront tués, vendus comme esclaves et menés en exil, pour près de 2000 ans. A l’opposé, l’Église du Christ prospéra et conquit le monde en diffusant partout la Parole de Dieu.

Aujourd’hui le même phénomène se reproduit, mais dans le monde chrétien. Les conséquences seront identiques et les pasteurs soi-disant chrétiens, chasseront de leurs synagogues les récalcitrants qui refuseront de se soumettre à leur autorité. Mais ils subiront le même sort que celui qui fut réservé en son temps aux pharisiens, dont Jésus avait dit que leur père était le diable et que le Temple serait détruit. Les Églises aussi seront détruites et ces mêmes pasteurs menés en captivités et tués quand l’antéchrist montera sur le trône. Même, et surtout, ceux prêchant la fausse doctrine de l’enlèvement avant le jour de l’Éternel, qui se réveilleront, mais trop tard, pour revoir la pleine part des tribulations auxquelles ils auront contribué et dont ils pensaient échapper, mais dont une grande portion leur sera spécialement réservée dans la coupe de la fureur divine.

Oui, les tribulations viennent, et sont déjà là, comme la juste rétribution de ceux qui œuvrent à l’avènement du mal. Les Églises pentecôtistes mondaines et enrichies par l’or de Laodicée, qui ont fait de l’enlèvement leur fonds de commerce, seront les premières à connaître la ruine et  subir la tribulation par la pauvreté et la misère que la crise économique en cours apporte. Leurs édifices somptueux témoigneront alors de leur ruine morale, et s’élèveront comme des stèles révélant une gloire désormais passée. Vous avez voulu prospérer par l’accumulation d’euros marque de la bête, vous connaîtrez et la misère et la ruine que cette monnaie maudite produit. 1 Pierre 4 : 17 Car c'est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c'est par nous qu'il commence, quelle sera la fin de ceux qui n'obéissent pas à l'Évangile de Dieu?

Combien êtes-vous à répondre aux voix qui crient dans le désert à sortir de Babylone ? Une très faible minorité. Un reste indéfectible que l’Éternel se réserve à chaque génération au fil des siècles et des âges. Cela fait des décennies, par la voix de gens connus comme le pasteur David Wilkerson, ou d’inconnu comme moi, qui en marge du système dénominationnel, appelle à revenir pleinement vers Jésus Christ, mais avec toujours moins de réponses à ces appels. Le jour viendra où Dieu n’appellera plus, et il est proche,  alors se déverseront avec force les coupes de la colère divine sur ceux qui auront résisté avec force à l’appel constant du Christ. Les mesures liberticides prises par nos gouvernants empêcheront à terme que des gens comme moi puissent encore tenir un blog ou un site comme celui que vous lisez actuellement. Alors vous serez livré à vous-même et malheur à la brebis qui sera du mauvais côté de la barrière, quand le Berger las d’appeler les égarés s’en prendra aux loups qui sont dans la bergerie. Que celui qui a des oreilles entend…

1 commentaire:

  1. Votre message est très puissant mais bien à la mesure du temps présent, étant plutôt novice en informatique et n'ayant pas word sur mon ordi, je ne sais pas imprimer sur papier le texte seul pour le donner à quelque unes de mes connaissances
    Pouvez-vous me conseiller, Merci d'avance et que L'ETERNEL nous parle encore avec force

    RépondreSupprimer

Comme je ne veux plus perdre du temps à répondre aux commentaires inutiles j’ai activé le filtre.